mercredi 16 août 2017

Undefeated.

This is a little foray in the thoughts of these illustrious people, great men and women who went like any one of us, through tough times and difficulties. 

And no matter how heavy and painful their paths looked like (especially seen for the outside), they would just face it everyday as a daily (hard) reality to go through for the moment until these better periods they permanently clang to. 

This is why in the balance sheet at the end of the day, their determination to get their revenge on life and their thirst for mental freedom propelled their success and/or their wisdom in the most extraordinary way.


This is when you turn the tears, the shame, hurt, the pain, the questions and the frustration you went through into an inner power which is powerful to the point that it makes you take off to the highest grounds. ©

 Invictus







Out of the night that covers me, 
      Black as the pit from pole to pole, 
I thank whatever gods may be 
      For my unconquerable soul. 

In the fell clutch of circumstance 
      I have not winced nor cried aloud. 
Under the bludgeonings of chance 
      My head is bloody, but unbowed. 

Beyond this place of wrath and tears 
      Looms but the Horror of the shade, 
And yet the menace of the years 
      Finds and shall find me unafraid. 

It matters not how strait the gate, 
      How charged with punishments the scroll, 
I am the master of my fate, 
      I am the captain of my soul.
William Ernest Henley
1875 





Make It Happen!Mada
Personal & professional motivation-mentoring program.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Should you look for a personal or professional motivation accompaniment in order to reach some specific life or performing goals, please contact us.
In the pleasant perspective of this exchange!

Personal & professional motivation-mentoring program.

Skype: cid-ar

Invaincu

Petite incursion dans les pensées des grands de ce monde qui comme tous, traversent des difficultés. 

A la différence que souvent, les leurs furent plus lourdes, parfois plus insoutenables. 

C'est pourquoi au bilan, leur force d'esprit, leur revanche sur la vie et leur réussite est également plus extraordinaire, proportionnelle à ces douleurs qu'ils ont tuées et transformées en puissance intérieure.

 Invictus





Dans la nuit qui m’environne,
Dans les ténèbres qui m’enserrent,
Je loue les dieux qui me donnent
Une âme à la fois noble et fière.

Prisonnier de ma situation,
Je ne veux pas me rebeller,
Meurtri par les tribulations,
Je suis debout, bien que blessé.

En ce lieu d’opprobre et de pleurs,
Je ne vois qu’horreur et ombres
Les années s’annoncent sombres
Mais je ne connaitrai pas la peur.

Aussi étroit que soit le chemin,
Bien qu’on m’accuse et qu’on me blâme :
Je suis maître de mon destin ;
Et capitaine de mon âme.


William Ernest Henley
1875 





Make It Happen!Mada
Personal & professional motivation-mentoring program.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Should you look for a personal or professional motivation accompaniment in order to reach some specific life or performing goals, please contact us.
In the pleasant perspective of this exchange!

Personal & professional motivation-mentoring program.

Skype: cid-ar

lundi 14 août 2017

Toutes les choses que nous demandons ont leurs réponses et leur processus de réalisation quelque part dans l’Univers.

“Demande et tu recevras, frappes et l’on t’ouvrira” ne sont pas juste des mots enseignés dans les écoles du Dimanche, du Samedi, du Vendredi ou de n’importe quel autre jour de la semaine. Ceci est une réalité. Et plus ce processus de causalité entre ce qui est demandé, souhaité et reçu est compris, et plus il y a de chance de comprendre ces apparentes causalités inexistantes de certaines situations que nous appelons les coïncidences.

Les tentatives scientifiques d’explication de ces coïncidences portent un nom : la « Synchronicité ».
Ce terme fut apparemment introduit dans les années 20 par Carl Jung, bien que d’autres scientifiques en aient auparavant fait mention comme ce zoologist Suisse qui expliqua les coïncidences par des cycles répétitifs de situations destinées à « rassembler des personnes et des choses identiques ».
De son côté, Carl Jung a étudié et expliqué ceci comme étant le fruit d’événement à priori non reliés par la causalité et qui ne pouvaient être expliqués, du moins au vu des éléments et des moyens existants. Mais il y a une simultanéité apparente entre ces événements dans la mesure où ils semblent avoir des objectifs similaires.

La Synchronicité résulte d’un Processus Naturel de la Vie.
L’étymologie Grecque du mot Synchronicité comprend deux racines : sun (avec) et khronos (temps) (source Wikipedia), ce qui donne une meilleure idée ce que sont réellement les coïncidences, un rassemblement (de choses, de situations, de pensées, etc., dans le temps.
Une autre definition extradite du Cambridge dictionary définit la synchronicité comme étant la survenue aléatoire de deux ou plusieurs événements, au même moment. Tandis qu’une autre définition non sourcée en parle comme d’une survenue simultanée d’événements qui apparemment semblent être liés mais sans que l’on puisse en discerner la connection.




La Synchronicité résulte d’un Processus Naturel de la Vie.
Credit image: Pixabay.

James Redfield, auteur de la Prophétie des Andes, a lui aussi creusé loin dans ce sujet et y a apporté une dimension spirituelle en liant la synchronicité  à ces missions terrestres que chaque individu est appelé à réaliser un jour dans sa vie. Dans sa définition de ce concept, la synchronicité n’est rien d’autre qu’un guide envoyé par l’Univers pour la réalisation de cette mission.

D’un point de vue plus pragmatique, ce Processus Naturel de la Vie est composé d’une infinité de cycles, de particules, d’ondes. Ce cycle Naturel de la Vie est lui aussi fait de causalité, d’une certaine complémentarité. C’est dans cette optique qu’il y a des milliards de faites, de pensées et de situations de complémentarités : femelle et male, lumière et obscurité, froid et chaleur, etc. Dans cet esprit de complémentarité de faits, de pensées et de situations, il y a dans la nature et l’Univers des demandes et des besoins (émis ou pas, mais cela est valable pour les besoins émis de manière consciente ou inconsciente), et l’existence complémentaire et naturelle de réponses et de solutions à ces demandes et à ces besoins.
Ce Processus Naturel de la Vie est également fait de logique mais surtout de bon sens. C’est dans cette optique de bon sens (et d’instinct) que lorsqu’une personne a faim, elle cherche de quoi s’alimenter, lorsqu’elle a trop chaud ou trop froid, elle recherchera instinctivement un endroit plus agréable, et les exemples sont légion.

Et peut importe de quelle manière l’être humain essaye au fil des siècles de compliquer toujours ce processus de la nature, en développant des approches philosophiques, religieuses ou conceptuelles profondes, ce Processus Naturel de la Vie a toujours été et sera toujours fait de la logique et du bon sens le plus implacable.
Dans son approche la plus basique, ce Processus Naturel de la Vie fait que tout ce dont nous avons besoin, tout ce que nous recherchons de manière instinctive, naturelle et/ou profonde, a sa réponse et sa solution quelque part dans la nature et dans l’Univers.
     
L’Universe aide ceux qui s’aident eux-mêmes.
Maintenant, dans ce concept basique de bon sens qui compose ce Processus Naturel de la Vie, il y a également le concept d’efforts. Dans ce concept, nous avons en tant qu’êtres vivants, nos propres efforts à fournir avant de recevoir ce que nous recherchons. Un peu comme lorsque nous nous déplaçons pour faire les courses afin d’avoir de quoi nous alimenter pour le déjeuner ou le dîner, ou comme lorsque nous faisons l’effort de nous rendre dans la cuisine pour nous chercher de quoi grignoter lorsque nous avons faim. C’est par ce même principe que certains animaux par exemple hivernent plusieurs mois ou émigrent pendant plusieurs jours en hivers afin de bénéficier de températures plus clémentes.

Car si l’Univers est en effet un centre géant de réponses et de solutions à nos quêtes et demandes, faire ces efforts basiques est une chose que l’Univers ne fera jamais à notre place.
Dans cette optique, et pour ce qui concerne notre mission de vie et/ ou nos objectifs personnels par exemple (les deux sont liés), nos efforts personnels consistent 1) à identifier par nous-mêmes ce que pourrait être la nature de notre mission ou nos objectifs de vie (essentiellement ce que nous sommes appelés à réaliser, à apporter et à partager, notre redevabilité envers l’humanité et les moyens nous permettant d’y contribuer par nos actions personnelles, professionnelles, sociales, etc.), puis 2) à identifier la stratégie par laquelle nous pourrons réaliser cette mission ou atteindre ces objectifs.
Il y a une troisième et importante étape d’efforts personnels qui consiste à « faire comme si ».
Aucune de ces trois étapes n’est plus importante que les deux autres, toutefois, celle du « faire comme si » est celle qui déclenche tout le reste du processus. Il s’agit en fait de l’étape qui donne le signal à notre cerveau qu’il est maintenant temps d’ouvrir les portes qui nous mènent vers là où nous souhaitions nous rendre, et que le moment est venu de vivre ces objectifs que nous nous étions fixés.
Et le reste, tout le reste, est le travail de l’Univers.

Il reste toutefois quelques autres efforts personnels à fournir consistent à 4) apprendre à repérer et lire les signes que l’Univers nous envoie, et 5) à saisir toute opportunité auxquels ces signes nous renvoient.

Faire comme si.
Cette phase est la phase de déclenchement du processus, car en « faisant comme si », nous informons symboliquement notre unité centrale interne que nous « sautons le pas ». Et peut importe si ce pas est continué dans la réalité ou pas, car le cerveau ne fait pas la différence entre le semblant et le « pour de vrai ». Dès qu’il constate que quelque chose est engagé dans une direction précise en termes d’intention ET d’action (que ces dernières soient achevées ou non) , son travail consiste à exécuter la commande de toutes les manières possibles et avec tous les moyens existants. Et c’est là que les deux hémispheres du cerveau et l’Univers collaborent ensembles avec le cerveau comme Directeur Exécutif en recherche de tous les outils et moyens d’exécution, et l’Univers en tant que source géante de toutes ces ressources qui renvoie à nos cerveaux par le biais d’intuition, d’impressions, les directives et indications. Mais il y  un autre moyen dont l’Univers pour ces instructions et directives, et ce sont les coïncidences.
J’appelle ici par Univers qui pourrait être en fait Dieu, Allah, Buddha ou n’importe quelle autre Puissance Suprême Universelle selon les convictions personnelles de chacun.

 Pour le dire le plus simplement possible, les coïncidences sont le fruit d’une profonde quête consciente ou inconsciente personnelle (et/ou collective). Il s’agit de bien plus que de simples signes, la survenue de  coïncidences nous mettant parfois dans des états de trouble et d’intense réflexion. Et c’est précisément durant ces moments précisément qu’il est nécessaire de s’interroger sur la signification de ces coïncidences et sur la nature des messages qu’ils sont supposés nous apporter.

Le savoir est une chose, mais ce n’est malheureusement pas assez.

   

Les coïncidences sont le fruit d’une profonde quête intérieure, consciente ou inconsciente.
Crédit image: Pixabay.


Petit aparté concernant les rêves et les coïncidences.
Je suis une grande dormeuse, par conséquent une grande rêveuse. Et dans mêmes rêves, je rêve de personnes que je connais et de personnes que je ne connais pas (comme tout le monde à priori). Comme tout le monde également, il m’arrive de rêver de situations que j’ai déjà vécues et d’autres que je n’ai jamais vécues. Et je trouve toujours très excitant au réveil d’essayer de comprendre la signification de ces rêves que j’ai faits. En passant, il est important de signaler que les rêves sont également un des autres moyens qu’utilise notre inconscient pour communiquer avec notre conscient (donc avec le nous conscient), de lui apporter les réponses à certaines questions ou d’attirer son attention sur certaines situations à régler.
Il y a les rêves prémonitoires, c'est-à-dire les rêves dans lesquels on voit des situations se dessiner, et qui se réalisent au détail près dans la vie éveillée. Il y a les autres rêves (le cas de la majorité de nos rêves) qui se servent de symboles pour nous transmettre des informations et qui peuvent souvent servir de repères concernant des situations à venir. Je sais que jusque là, surtout pour les esprits cartésiens, cela peut relever de l’ésotérisme au même titre que la cartomancie ou la voyance, mais croyez-le ou non, ceci relève de la pure science.
Il y a par exemple ces rêves que l’on fait et qui semblent si réels et qui donnent au réveil l’impression très étrange de sortir véritablement de la situation vécue en rêve. Dans mon cas, ces rêves peuvent m’obséder pendant plusieurs jours, c’st à dire que ces impressions et émotions vécues en rêve sont tellement vivaces que plusieurs jours après on y repense encore avec des questions existentielles. Il y a des fois où ces rêves sont tellement obsédants que j’en viens à vouloir appeler la personne dont j’ai rêvé pour tenter de mettre un lien entre la réalité et le rêve.
Et figurez-vous que des liens, il y en a bien. A votre insu, ou pas, mais le fait est qu’il y a bien des liens dans une grande majorité des cas (que certains scientifiques évaluent à 70%).
Pou reprendre le cas de mes rêves obsédants, lorsque pour des raisons quelconques je me résous à ne pas appeler la personne concernée (embêtant quand il s’agit d’une personne du sexe opposé avec qui les liens sont parfois un peu éloignés), la vie me met tôt ou tard en contact avec elle, probablement à la suite des questions profondes et harcelantes que je me pose, mais le fait est que tôt ou tard, je suis en contact avec ces personnes vues de manière vivace dans les rêves. Et là, tout prend son sens ! Car je réalise lors de ces contacts « fortuits » que soit quelque chose d’important (positif comme négatif) était arrivé à la personne, et cette chose chose important m’était reliée soit en termes de contribution directe ou indirecte, soit en termes de prise de conscience par rapport à mes propres projets de vie (cela fait très témoignage promotionnel de  coach, évangélisateur ou autre, ce qui n’est évidemment pas le cas, mais je ne le fais pas exprès).  

Maintenant, il est important de faire la part des choses entre la personne vue en rêve, et ce qu’elle représente dans la vraie vie pour vous. Car la plupart du temps, le cerveau s’exprimant en symboles, il choisit donc des personnes qui ont une symbolique particulière. Mais il peut s’agit également (comme dans l’exemple donné plus tôt), de la même personne physique dans la vie éveillée, mais dont l’avancement ou la situation présente sont supposées vous signifier quelque chose par rapport à votre propre avancement ou situation.
Comment savoir? Cela je pense est assez intuitif, et le ressenti des réveils et le déroulement des journées qui suivent peuvent être de bons indicateurs.

Synchronicité: comment cela marche.


La synchronicité nécessite une profonde connexion avec soi-même et avec la nature (et/ou l’Univers).
Crédit image: Pixabay.


Je serais tentée de penser que tout autour de nous est en fait synchronicité. Je suis profondément convaincue qu’il existe en dehors des coïncidences « troublantes », dans chaque discussion, chaque situation, email, livre lu, chanson revenant en boucle dans la tête, et chaque autre signe, une indication prévue nous rapproche de nos objectifs de vie. Nos désirs profonds étant normalement liés à un lieu, à certaines personnes et certaines situations, et il existe des millions voire des milliards de moyens d’atteindre ces destinations, personnes ou situations. Les coïncidences, du moins celles que nous jugeons troublantes, n’en représentent qu’une infime partie, car au fond, tout est plus ou moins coïncidences dans la mesure où tout est plus ou moins une résultante de ce que l’Univers apporte en réponse à nos quêtes profondes. C’est juste que nous ne le voyons pas ou n’y apportons pas l’importance que cela mérite.

D’ailleurs, vous remarquerez dans que chaque histoire de personne à succès, il est toujours question dans leurs choix de leur direction de vie, de cas de coïncidences avec des personnes liées à leurs projets et  rencontrées par « hasard », de situations désirées et vécues « par hasard ».

Comment cela fonctionne-t-il ? Hé bien, de la manière la plus simple qui soit. Lorsque vous avez des questions ou des quêtes de vie qui vous tiennent particulièrement à cœur, et que vous nettoyez suffisamment votre esprit pour y laisser assez l’espace nécessaire pour accueillir les indications et réponses inhérentes, ces dernières arrivent tout bonnement, et souvent sous forme de synchronicité.
Et ce mécanisme de la plus grande simplicité est à ce point efficace et surprenant que souvent, lorsque cela arrive, on a tellement de mal à y croire que l’on prend souvent plusieurs secondes avant de réaliser ce qu’il s’est réellement passé. Car ce qui pour nous est surprenant, est de la plus grande logique dans le Processus Naturel de la Vie.
Et notre travail à partir de là consiste à entrer en contact ou à creuse cette synchronicité. Par exemple, si dans le cadre de la réalisation d’un objectif personnel vous avez souhaité rencontrer des personnes importantes car disposant d’une certaine référence dans le domaine, et que « par hasard », la vie la met sur votre route, peut importe l’écart entre vos deux statuts sociaux ou intellectuels, peut importe votre timidité où le contexte environnant, sautez sur l’occasion pour discuter avec cette personne, car vous l’avez croisé pour une bonne raison, la vôtre. Ou encore si vous rêvez d’une personne au point que le rêve semble traîner dans votre réalité pendant des jours, n’hésitez pas à appeler cette personne, ne serait que pour demander de ses nouvelles, car derrière ce rêve se tapit également un message qui vous concerne.

Car la Règle N°1 concernant la synchronicité est bien d’aller au bout de la coïncidence afin d‘en comprendre le sens dans votre vie personnelle. Votre rôle dans ces circonstances est de déconstruire ou disséquer les événements pour tenter de comprendre à quel état d’esprit la personne ou la situation veut vous ramener, qu’est ce que cela est supposé vous apprendre concernant le cours de votre propre vie ou de vos projets personnels, qui sont ces personnes croisées « par hasard » et quel est leur rôle dans votre propre chemin de vie, que représentent-elles, etc. car, au risque de servir du réchauffé, ces coïncidences, tout comme une grande majorité de ce que vous vivez, est une réponse, une résonnance de votre propre souhaits, besoins, envies, questions. Tout ce qui se passe atour de vous est lié à vous d’une manière ou d’une autre, et a pour mission soit de vous pousser à avancer, à agir et penser différemment vers vos objectifs personnels, à accélérer, intervenir, porter plus d’attention sur un aspect ou un autre, etc. Car comme la synchronicité ramène à une notion de rassemblement et de temps, ces instants sont donc des supports d’informations capitales concernant votre vie, vos choix, vos projets.

En effet, comme la vie est faite de cycles (de vibrations, de particules, etc.), ces instants ne sont que des rappels plus puissants d’autres situations, réponses et opportunités similaires que vous avez vécues mais auxquelles vous n’avez pas prêté attention.  Et selon l’importance, la fréquence et l’intensité de votre quête intérieure, vous pourrez en voire de plus en plus… ou en vivre de moins en moins, selon la disponibilité mentale que vous accorderez à ces événements.

La disponibilité et mentale ici est très importante (tout comme l’ouverture d’esprit), pour reconnaître les signes et pour en comprendre les messages. Ceci exige une grande connexion avec soi-même et, il va de soi, une grande capacité d’introspection.
  
Dans cette optique, il est capital de libérer son esprit de tout ce qui peut déconnecter de la nature et du moment présent. Il est ainsi d’apprendre ou de développer des techniques d’ancrage à l’environnement immédiat sans chercher à aller plus loin que ce que vit votre corps sur le moment, ce qu’il voit, sent, touche, entend, ressent.
Souvenez-vous que communiquer avec la nature (qui vous fait cadeau de la synchronicité) revient à lui accorder une certaine attention, de la même manière que vous accordez de l’attention à une personne.
Et accorder de l’attention à la nature n’est rien d’autre que simplement vivre et ressentir pleinement le moment présent.


Make It Happen!Mada
Personal & professional motivation-mentoring program.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Should you look for a personal or professional motivation accompaniment in order to reach some specific life or performing goals, please contact us.
In the pleasant perspective of this exchange!

Personal & professional motivation-mentoring program.
mih.madagascar@gmail.com
Skype: cid-ar






vendredi 11 août 2017

Success (and happiness) and the link with frustration.

There is a Chinese quote saying that “when Heaven is about to place a great responsibility on a great man, it always first frustrates his spirit and will, exhausts his muscles and bones, exposes him to starvation and poverty”.
And when you actually go through the big success stories of this century, you realize that if there always is a women behind any success, the pain, difficulties and frustration where never far behind.
Now, does it mean that only people having gone through hard times are meant to succeed and to be happy in life? The answer is NO, but the fact is that these people undoubtedly have more capacities to appreciate each single gift of life, and to manage their success and happiness in a more sustainable way.

Starting small is taking a guarantee of sustainability in the long run.
In entrepreneurship, experts advise to keep a wide vision, but to start small and to grow progressively, instead of starting big immediately. And the statistics confirm that start-ups and Companies starting with a small budget are more likely to stay in the long run compared to Companies starting with big or medium budgets. The reason is that starting small requires a constant reorganization and adaptation to the external constraints, needs and context of the market.  Adaptation is flexibility, flexibility is evolution, and all of these are among the key words and mindsets of business. The fact is that starting big immediately involves huge structures an organization at the beginning which later are harder to adapt and most of all, the evolution is not progressive which hence creates a bug somewhere when the external contexts are changing (I am talking here about starting business or starting people because entrepreneurs and people who already have strived for years actually have enough experience and knowledge of life and of the entrepreneurship context to be able to set a company of the size they wish, even though each experience is different from another one).
Now, in respect of the Natural Life Process, what applies to entrepreneurship applies to any other aspects of life.



The success mechanism requires starting from somewhere, trying something by our own and reaching further.
Credit image: Pixabay.

The Mechanism of success.
Starting from somewhere, trying something by oneself and going somewhere.
Now, it is important to mention that in terms of Success there neither are standards nor laws. Nevertheless, since success is the result of a Natural Life Process, it follows a certain Natural Life Process mechanism. The basis of this mechanism is to start from somewhere the same way life starts in the Natural Life Process, which is to say, from a particle, and to grow the same way the other living being grow in this Natural Life Process, and this is progressively. You all have heard about the necessity for butterflies to naturally strive hard to get out of their cocoons because this labor is necessary to release the liquid from their abdomen and to develop their wings so that they can fly properly. Many stories relate this little boy who once helped a butterfly to get out of its chrysalis when seeing how difficult the process was for the butterfly. 
The story shows what science and nature anyway confirm: without this striving effort from the butterfly, the growing process goes differently. Shortcutting this Natural Life Process in skipping this reauried efforts step, only led the butterfly to remain heavily on the ground, unable to fly because the liquid in its abdomen stayed inside it and because its wings hadn’t developed enough to allow it to fly.
The moral is that, in respect to the Natural Life Process it belongs to, the success mechanism requires starting from small, striving in order to develop vital inner capacities, and last, daring to make the first flying try by oneself.

Starting from somewhere means deciding to move ahead.
Or to move out or away from something. When listening to the genesis of some of the biggest success stories of this world, there always is somewhere a very difficult and sticking situation that seems to have no bottom and no up, like a long endless tunnel. Big celebrities, writers, actors, entrepreneurs, sportsmen, etc. had in their majority a very heavy past which seen from the outside, gave the impression that their lives woul lead to nowhere else but to some dark place where only sinners play. Until this magic sparkle which often comes through the means of a yelling though which says “Enough of this, I want and do deserve better from now on!”. Then the darker the bottom, the harder the sound because the stronger the determination to stop with what then looked like really unbearable.  
What happens is that Life and Universe are made out of energies, particles, vibrations, etc., our life, thoughts, universe, everything is made out and is a huge energy field, and each one of us is moving in our own energy fields, each one of our thoughts and feelings are different kinds of energies. And there is one very powerful triggering factor of energy, it is the energy of despair, like if all the frustration accumulated over the years had concentrated so intensively as and when of the pain, tears and distress, that it finally burst out, creating an amazing source of energy. This phenomenon is among the most powerful ones in the Universe, after Love, and its impacts often are seen on a life time period.   

The mechanism of happiness.                 



Success is related to how you feed your mind and soul and to what you feed them with.
Credit image: Pixabay.
A French psychiatric Boris Cyrulnik explains the strange link between the lack of something and happiness. In the collective understanding, happiness rather is the fact of people who already have something, love, friends, health, material resources, etc.
Yet, on the ground, the truth is different. People living in hard material conditions have more chance to really appreciate what they have, precisely because they knew what is was like not to have it. And the same applies to lacking love, health, etc. And I am a living proof of this assertion. I used to suffer from asthma when I was younger, and the least change of temperature, too much food, eating some specific food like mushrooms or just laughing too much on a too long period were triggering factors of this asthma and I would spent days breathing laboriously and with my strength reduced to its tenth, unable to provide a normal physical effort. And I remember that as and when of the release process, every morning and anytime I could, I clang to thought of being able to breathe normally again until the day I finally recovered my normal breathing. 
And you can’t imagine how sweet, magic, wonderful and so releasing it is for someone suffering from asthma to be able to breathe normally after a crisis. Now it is easy to understand that people suffering from any kind on handicapping disease, material lack or mental issues, are easier happy than any others, because the slightest positive change happening in their live suddenly looks like a gift.

Being rich or poor, happy or in distress at the outset is not necessarily a factor of influence.
Though the upper point of view could make one believe that rich heirs or people that have grown up all their life in comfortable and non stressing contexts, neither can’t succeed their lives nor be happy, this is not necessarily the case.
The cases are ways too specific to be all painted in with one brush, and as far as success is concerned, we all have heard about rich heirs going bankrupt because they never knew the value of money and efforts and thus didn’t develop the inner abilities and mindset required for success (which is again, made out of efforts, perseverance, adaptation, mindset evolution, etc.).
But we also have heard about heirs that have developed their family’s’ business and wealth to its best because the mindset they grew in shaped them for success.
Hence, saying that wealthy, healthy and carefree people can’t succeed or be happy is wrong. And no global observation can be applied as a generality since each space is specific, each environment, education, mindset, etc. all are different.
Nevertheless, success is one thing and happiness is another one. And when you have struggled all your life for things that you have been lacking sometimes during all your life, when this energy of despair pushes you to get it, there is nothing, I repeat, nothing too hard or too impossible that could hinder you from getting it.
And again, happiness is nothing but appreciating the things you have, the life you live and the person that you are. And appreciation comes from the discovery of something. It hence is easier for people who never had anything, to discover news things and thus to appreciate them, than for those who always had everything they needed (including things they never asked for and which are given to them without them asking for it or struggling to get it).
And globally, people coming from the bottom of their lives, looking for ways to get out of it with the belief that they will get out of it, are more certainly heading to its top and are more likely to stick to success and to happiness once they understand the process. Because they began to stick to it at the moment they saw the slightest piece of this success and happiness from the bottomed hole they once were in.
And last, like for entrepreneurship, a comfortable environment at the outset and during a certain long period, does not necessarily lead to the desire of change (why change a life that is perfect?). Hence, it doesn’t shape the mind to consider the possibility of a coming change and thus, it doesn’t teach the mind to the necessity of adapting to this change.  
While it is much easier for someone who has started small to adapt himself to the changing reality and context, because considering the possibility of a better life implies accepting the possibility of a coming change.

Why you symbolically need to close your old cycles in order to be able to open some news ones.
Considering it from the Natural Life Process point of view, life is made out of cycles. In this optic, tears, pain and despair later or sooner have their counterweight of happiness, provided there is from inside a desire that is strong enough to create enough energy to close the current cycle and to open a new one. This is why it is definitely is important to close some cycles, especially the negative ones. A opened cycle will manifest over and over and over again until someone closes it in order to allow the opening of a new one.
Closing a cycle is not this easy but is it not this hard either. It first requires acknowledging that you are in a cycle, and second to manifest the conscious and unconscious willingness to close it. The fact is that no matter how hard our conscious part might be looking for change, it requires the collaboration of the unconscious part which actually is the biggest and most influencing part of our inner central unit   And because unconscious part is much more complex to reach and to change, symbolic acts are the most rapid and efficient ways to communicate with it.
In this purpose, symbolically closing all the negative cycles of our life is necessary. There are a million symbols you can use to communicate with your unconscious part, but one of the strongest one consists in 1- symbolically saying bye bye or farewell to a situation (or to something that might symbolize this situation or person), and 2- in doing “as if” you already were in the new cycle you wish to open.

Happiness is more about appreciating the present moment and who you are than about having or missing.
Credit image: Tinah A.
This is how (consciously but most of the time unconsciously) most of the success stories that we know began, from the deepest frustrations and despairs to the fullest well-being and world usefulness, because there was in between a strong mindset so convincingly focused on change and on construction that this change and construction finally became a reality. This is the case of Oprah Winfrey, Mariah Carey, Madonna, J.IK Rowling, Denzel Washington, Lisah Nichols, Zara founder, KFC founder,…. and the 2/3 of the biggest successful and happy people of this world.
So the good news is that success and happiness are finally not about being rich or poor at the outset. It is about how you feed your heart, mind and soul, and most of all, what you feed them with. ©

   
Make It Happen!Mada
Personal & professional motivation-mentoring program.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Should you look for a personal or professional motivation accompaniment in order to reach some specific life or performing goals, please contact us.
In the pleasant perspective of this exchange!

Personal & professional motivation-mentoring program.
Skype: cid-ar